Fabienne DUTEIL-OGATA

Duteil-Ogata Fabienne 

Rattachement

ARTES (Atelier de Recherches Transdisciplinaires Esthétique et Sociétés) Équipe d’accueil Université Bordeaux-Montaigne /IIAC Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (CNRS/EHESS) UMR 8177, membre associée

Discipline

Ethnologie, Anthropologie

Thèmes de recherche

  • Sport, corporalité, 
  • Pratiques méthodologiques de la photographie et du numérique
  • Religion contemporaine

Liens vers un site personnel (un carnet, un blog)

Membre associée IIAC https://www.iiac.cnrs.fr/article1534.html

L’ethnographie dans mes recherches 

Sans ethnographie, il n’y aurait pas de recherches ethnologiques ni anthropologiques. Tout d’abord, l’étude de l’ethnographie japonaise élaborée par les ethnographes japonais et ceux du monde entier compose la base du savoir, même si bien évidemment, la connaissance d’autres ethnographies est essentielle pour faire le pas de côté et comparer.

Le terrain ethnographique, qu’il se réalise in situ et plus récemment online, constitue le lieu d’émergence des matériaux, le temps de l’immersion où se créent liens sociaux et observations. 

J’utilise plusieurs pratiques méthodologiques lors des terrains, l’observation participante, les entretiens semi-directifs, le support photographique, notamment la photo-interview et plus récemment les réseaux sociaux comme Instagram. 

J’envisage le terrain ethnographique comme une co-construction dans une temporalité et une fréquence qui s’articulent sur un temps long, notons que c’est souvent lors des échanges informels ou grâce à la communication non verbale qu’émergent les matériaux ou les intuitions ! 

Enseignements en rapport avec la pratique 

  • Société japonaise moderne et contemporaine (Université Bordeaux Montaigne, L2) 
  • Anthropologie du Japon moderne et contemporain (Université Bordeaux Montaigne, L3)
  • La société japonaise dans la globalisation (Université Bordeaux Montaigne, L3)
  • Anthropologie du monde contemporain (Université Bordeaux Montaigne, M1)

Terrains : d’un terrain à l’autre…

Mon premier terrain dans un quartier de Tôkyô de 1989 à 1992 est à l’origine de ma thèse de doctorat « La vie religieuse dans un quartier de Tôkyô » dirigé par Laurence Caillet. Basé sur l’observation participante, sur une enquête par questionnaire et des entretiens semi-directifs ainsi que l’analyse de clichés photographiques, cette monographie avait pour objet de restituer ce que constituait le religieux dans la vie d’un quartier tant au niveau des individus (résidents, participants ou simples passants) qu’au niveau des nombreuses associations locales en lien direct ou indirect avec les pratiques religieuses.  

Je suis retournée sur les lieux en juin 2002 pour reprendre contact in situ avec mes informateurs, c’est alors, avec stupéfaction, que j’y découvrais le projet de construction d’un cimetière au sein même de l’enceinte du sanctuaire shintô local, ce qui me conduit à réaliser un nouveau terrain en janvier et février 2004 auprès des résidents pour approfondir les motivations du desservant, les réactions des habitants et les effets sur la vie religieuse du quartier.  

Dans le cadre de mon contrat de recherche à l’EFEO (2004-2005), j’ai effectué un terrain à Toulouse utilisant la photo-interview, auprès d’immigrées japonaises pour connaitre leurs pratiques religieuses japonaises en France, leurs réinterprétations et leurs transmissions à leurs enfants. 

En 2005, j’ai eu la chance de participer à un terrain collectif avec des collègues japonais et français dans le cadre du programme de recherche « Dedans-dehors » dirigé par Anne Bouchy à l’EFEO, sur la commune de Sasaguri (Kyûshû), une nouvelle pratique de terrain qui montra son efficacité et la richesse des échanges entre collègues et étudiants mobilisés. J’ai principalement effectué des entretiens semi-directifs auprès des bonzes afin de connaitre leur stratégie pour faire revivre économiquement leur monastère, j’ai notamment remarqué les pratiques funéraires pour animaux de compagnie… 

Dans le cadre du programme ANR Blanc FunérAsie de 2006 à 2010 dirigé par Natacha Aveline-Dubach, j’ai effectué trois terrains sur les nouvelles pratiques funéraires dans la mégalopole de Tôkyô, principalement basé sur des entretiens semi-directifs et l’observation. Les pratiques pour animaux de compagnie et les tombes digitales attirèrent particulièrement mon attention…

Nouvelle perspective digitale : mon initiation au Karaté d’Okinawa Gôjûryû dans un club de sport parisien en 2016 me propulse vers de nouveaux terrains liés à la corporalité des arts martiaux japonais, à penser le geste et le mouvement, in situ mais leur restitution pour une Appli en D3 destinée au casque virtuel. 

D’avril 2016 à mars 2020, je participe avec deux anthropologues japonais Miura Atsushi et Terado Junko  à l’Étude comparée de la corporalité dans la réalité virtuelle et concrète à partir de l’usage des SNS par les jeunes Japonais volontaires, programme de recherche financé par la Société Japonaise de la Promotion des Sciences JSPS. J’ai réalisé trois terrains en juillet 2017, juillet 2018 et juillet 2019 auprès d’étudiants de deux universités (Waseda et Saitama) inscrits dans des clubs sportifs (de judo et danse contemporaine) pour connaitre leur représentation du corps, leur engagement in situ et sur le réseau social Instagram. L’usage renouvelé de la photo-interview à l’heure des réseaux sociaux est au centre de ce terrain, associé à l’observation participante in situ.

Publications incorporant des matériaux issus d’enquêtes ethnographiques 

  • DUTEIL-OGATA Fabienne, « Les pratiques funéraires contemporaines japonaises : quels lieux pour les morts et pour la mort au Japon ? », Essais, 17 | 2021, 75-86. URL : http://journals.openedition.org/essais/8635 ; DOI : https://doi.org/10.4000/essais.8635
  • DUTEIL-OGATA Fabienne, « Re-présentations sur Instagram du corps des étudiants japonais engagés dans des clubs sportifs à partir de la photo-interview », dans Fabienne DUTEIL-OGATA, Atsushi Miura et André Suchet (dir.), STAPS, n° 129, 2020, p. 11-29 ; URL : https://www.cairn.info/revue-staps-2020-3-page-11.htm
  • DUTEIL-OGATA Fabienne, « Regard anthropologique sur une Application de Karaté » in André Suchet, Jacques Mikulovic et Eric Dugas, Sport, éducation physique et société numérique, Montpellier, AFRAPS, 2017 ; p.165-174. 
  • DUTEIL-OGATA Fabienne, « New technologies and new funeral practices in Contemporary Japan, » in Asian Religions, Technology and Science, Routledge Studies in Asian Religion and Philosophy, Edited By Istvan Keul, New York, Routledge, 2015 p.227-244.
  • DUTEIL-OGATA Fabienne, « New Funeral Practices in Japan – From the Computer-Tomb to the Online Tomb » in Online Heidelberg Journal of Religions on the Internet, Vol 8 Religion on the Web. Proceedings of the Conference by the French Association for the Social Sciences of Religion, 2015: 11-27. http://journals.ub.uni-heidelberg.de/index.php/religions/article/view/20320
  • DUTEIL-OGATA Fabienne, « Chap. 3 : pratiques funéraires minoritaires et changements du système de représentations des morts » in Natacha Aveline-Dubach, La place des morts dans les mégalopoles d’Asie Orientale, Paris, Les Indes Savantes, 2013, pp. 65-87.
  • DUTEIL-OGATA Fabienne, « Chap.3: Emerging Burial Spaces and rituals in Urban Japan » in 
    Invisible population, Edited by Natacha Aveline Dubach, New York, Lexington books, 2012, pp. 50-71.
  •  DUTEIL-OGATA Fabienne, « La place de l’animal de compagnie dans les mégalopoles japonaises : un animal urbanisé ? » in Gilles Teissonnières et Daniel Terolle A la croisée des chemins, contributions et réflexions épistémologiques en anthropologie urbaine, Paris, Éditions du Croquant, 2012 pp. 195-228.
  •  DUTEIL-OGATA Fabienne, « Une journée ordinaire dans un sanctuaire shintô de Tôkyô », in Ateliers n°30 Ethnographies japonaises, Nanterre, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative de l’Université Paris X-Nanterre, 2006 : 225-250. https://journals.openedition.org/ateliers/88

Conférences en ligne



Citer ce billet
César Castellvi (2021, 1 janvier). Fabienne DUTEIL-OGATA. Terrains Japonais - フィールドから見た日本. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/upht