Emilie LETOUZEY

Rattachement

Postdoctorante Fondation Fyssen – Université d’Ōsaka 

Discipline

Anthropologie

L’ethnographie dans mes recherches 

L’enquête ethnographique est le cœur et la raison d’être de ma recherche sur le Japon ; elle est, de loin, l’étape du travail que je préfère. Il est même possible que la recherche ne soit qu’un beau prétexte pour faire des enquêtes de terrain. 

Enseignements en rapport avec la pratique ethnographique 

J’ai enseigné l’Anthropologie de la nature et l’Ethnologie du Japon pendant 4 ans en tant que chargée de cours ; j’ai également parlé d’ethnographie dans des UE de méthodologie de la recherche ou dans des interventions ponctuelles portant sur mon travail (Université Toulouse Jean Jaurès, parcours Licence-Master anthropologie). 

Terrains

J’enquête depuis 2013 sur l’horticulture auprès de cultivateurs professionnels, de bénévoles dans des associations, de collectionneurs, d’amateurs et d’habitants-jardiniers. Les terrains d’enquête poursuivis dans le cadre de ma thèse (2019) m’ont également conduite dans de nombreux sanctuaires et temples, dans des laboratoires de création variétale ou dans les bureaux du Services de prévention des épidémies du végétal. Le tout dans la région d’Ōsaka, que je ne quitte que sous la contrainte lorsque je suis au Japon. 

Publications incorporant des matériaux issus d’enquêtes ethnographiques 

2014 « Comme un symbole. Histoires de remise en culture de quelques espèces cultivées emblématiques du bassin urbain d’Ōsaka (Japon) », in Temps des plantes, temps des humains. Actes du séminaire d’ethnobotanique de Salagon, Pierre Lieutaghi et Danielle Musset (éds.), Mane, Salagon musée et jardins/C’est-à-dire Éditions

2020 « La programmation des fleurs. Pratiques horticoles et esthétiques autour d’une glycine emblématique à Ōsaka (Japon) », in Puissances du végétal. La vitalité révélée par les techniques, Teresa Castro, Marie Rebecchi et Perig Pitrou (éds.), Paris, Presses du réel : 93-116

2021 (à paraître) « Whose performance ? Agencies in Japanese ornamental horticulture », in The Work that Plants do. Life, Labour and the Futures of Vegetal Economies, Marion Ernwein, Franklin Ginn et James Palmer (éds.), Bielefeld/London, [Transcript]

2021 (à paraître) « ‘Faire vivre les techniques’… ou pas. Les pratiques sur le fil d’horticulteurs japonais d’un quartier du nord de l’agglomération d’Ōsaka » in Techniques&culture, Waza on the Move. L’art ineffable de l’apprentissage



Citer ce billet
César Castellvi (2021, 1 janvier). Emilie LETOUZEY. Terrains Japonais - フィールドから見た日本. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uphs